Plaidoyer

Plaidoyer

Interpeller les décideurs politiques et institutionnels pour améliorer l’accès aux soins et la protection des droits des populations clés.

À travers son pôle plaidoyer, PILS pose les problèmes de la lutte contre le sida sur les plans politique, national, régional et international. Nos actions de plaidoyer ont pour mission de sensibiliser et d’interpeller les décideurs politiques et institutionnels sur la lutte contre le VIH, les hépatites et les IST afin de faire évoluer les lois et les politiques publiques impactant les personnes vivant avec le VIH et les populations clés. PILS s’appuie sur quatre axes de plaidoyer pour réaliser ces objectifs :

La politique des drogues et la réduction des risques

La politique de répression qui règne depuis plus de cinquante ans ne fonctionne pas ! « La guerre aux drogues » cible davantage les personnes utilisant des produits psychoactifs et non les véritables responsables du trafic. L’application de ces lois répressives provoque, en outre, de nombreuses violations des droits humains notamment à travers le refus de prodiguer des soins, en rendant l’accès aux services de santé, aux mesures de réduction des risques et à la prévention des virus transmis par le sang plus difficile. Le résultat : une épidémie du VIH et des hépatites virales concentrée au sein des personnes utilisant des drogues. La politique prohibitionniste favorise, de surcroît, la violence, la criminalité et la corruption liées au trafic illicite. À travers ce plaidoyer, nous militons pour l’amélioration des programmes de réduction des risques, la décriminalisation des drogues et pour une meilleure prise en charge médicale des personnes qui consomment des drogues. C’est quoi la réduction des risques ?

Amélioration de la prise en charge et de la qualité des soins

Depuis sa création, PILS a toujours milité pour l’accès aux antirétroviraux et aux services de soins pour les patients vivant avec le VIH dans le respect des droits humains, en s’appuyant sur les communautés. Depuis le premier cas recensé à Maurice, de réels progrès ont été accomplis en termes de soins et de dépistage pour accroître la couverture thérapeutique. Mais, il existe encore de grandes disparités. Certaines populations restent en marge du progrès en raison de leur identité de genre, de leur orientation sexuelle, de leur consommation de produits psychoactifs, de leur statut de travailleur du sexe ou de leurs troubles psychologiques, entre autres.

Les populations exposées à un risque accru d’infection au VIH font face à des niveaux élevés de stigmatisation. Cette situation entrave leur accès aux soins, au dépistage et aux outils de prévention, impactant ainsi la riposte contre le VIH. Une telle stigmatisation peut conduire à des comportements discriminatoires dans tous les secteurs, incluant le service hospitalier. Ainsi, plusieurs n’ont plus le courage de se tourner vers les dispositifs de santé.

PILS mène un plaidoyer continue pour améliorer la prise en charge des personnes vivant avec le VIH ainsi que l’accès et la qualité des soins pour les populations dites clés. Ce plaidoyer se traduit par un dialogue constant avec les partenaires institutionnels, des campagnes de sensibilisation et un renforcement des capacités en droit et santé des populations concernées.

La Riposte communautaire
Rien sans nous pour nous !

L’importance de la réponse communautaire à tous les niveaux de la riposte au VIH est l’une des principales innovations de la lutte. Agents de santé communautaires, pairs éducateurs, médiateurs thérapeutiques, conseillers communautaires de dépistage, pairs navigateurs, para juristes, conseiller(ère)s psycho-sociaux(ales) en réfèrent à des experts communautaires assurant la prévention et l’accompagnement des populations clés et des personnes vivant avec le VIH (PVVIH). Impliqués dans la riposte dès le dépistage, ils parviennent à atteindre les plus vulnérables à l’épidémie, soit les groupes les plus cachés et éloignés des systèmes de santé publique, grâce à leur expertise et leur fine connaissance des communautés. Il en découle un meilleur ciblage, un des moteurs de l’accélération de la riposte au VIH.

À travers le projet RIPOSTE, PILS travaille sur le renforcement de capacités des acteurs.trices communautaires. Le but : mieux structurer la remontée d’information et le plaidoyer terrain afin que les populations clés puissent elles-mêmes porter leurs revendications au sein des divers instances et comités de lutte contre le VIH, à l’instar du Country Coordinating Mechanism (CCM) du Fonds mondial.

Pérennité des services

La riposte nationale contre le VIH dépend fortement des financements internationaux. Or, le retrait imminent du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme et la situation économique globale impliquent une baisse conséquente des ressources allouées à la lutte contre le VIH, les hépatites et les IST. PILS milite pour que la planification financière de la riposte post-Fonds mondial accorde la priorité aux enjeux communautaires et à la pérennité de cette lutte.

Nos campagnes de plaidoyer

Conférence sur le VIH, la réduction des risques et l’addiction

Renforçons la prise en charge

Cette conférence vise à rassembler toutes les parties prenantes pendant trois jours afin de souligner l’importance de la lutte contre le VIH/sida, l’hépatite et les IST, et de couvrir des questions transversales telles que l’utilisation des drogues, la réduction des risques et les questions relatives aux droits de l’homme. Elle vise à créer un espace pour mieux comprendre comment combler les lacunes dans les actions que nous menons collectivement dans la lutte contre le VIH/sida.

Regarder la conférence : Jour 1 : https://www.youtube.com/watch?v=mMQ8a0ncPWc

Regarder la conférence : Jour 2 : https://www.youtube.com/watch?v=iCszWi3-x3w

Regarder la conférence : Jour 3 : https://www.youtube.com/watch?v=qrvwFW\_qxEA

Mwa zero diskriminasion

Pour marquer la Journée internationale zéro discrimination, le 1er mars, le Collectif Urgence Toxida, AILES (Aide. Infos. Liberté. Espoir. Solidarité), Parapli Rouz et PILS (Prévention et Information de Lutte contre le SIDA) font entendre la voix des populations clés à travers une campagne digitale en ligne et un slam créé avec des artistes engagés. La campagne « Mwa Zero Diskriminasion » vise une prise de conscience des discriminations et stigmatisations que subissent les usagers de drogues, les personnes qui vivent avec le VIH et/ou l’hépatite C et les travailleuses du sexe afin que tout un chacun s’interroge sur son comportement au quotidien.

Support Don’t Punish

Une campagne mondiale de plaidoyer en faveur de politiques en matière de drogues, fondées sur la santé et les droits humains

En savoir plus : https://supportdontpunish.org/

Overdose Awareness Day

La Journée internationale de sensibilisation aux surdoses est la plus grande campagne annuelle au monde pour mettre fin aux surdoses, se souvenir sans stigmatisation de ceux qui sont morts et reconnaître la douleur de la famille et des amis laissés derrière. Il est temps de se souvenir. Il est temps d’agir.

International Day Against Homophobia, Biphobia and Transphobia (IDAHOT)

Il y a 30 ans exactement, le 17 mai 1990, l’OMS retirait l’homosexualité de la liste des maladies mentales. Cette date symbolique marque désormais la journée internationale de lutte contre les LGBTI-phobies (IDAHOT). La stigmatisation et les discriminations à l’encontre des personnes LGBTI, ont de graves conséquences, tant sur les plans socio-économique et psychologique que sur celui de la santé publique. En effet, ces discriminations isolent socialement les personnes et les privent d’opportunités économiques et les précarisent. Par ailleurs, au sein même des systèmes de santé, la stigmatisation, le jugement et la méconnaissance de leurs pratiques les privent encore trop souvent de soins de santé de qualité. Pour toutes ces raisons, les personnes LGBTI, notamment les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes et les femmes transgenres, sont particulièrement affectées par l’épidémie de VIH/sida. A Maurice, six associations se sont unies pour changer les mentalités à travers l’art. Le but : éduquer et sensibiliser afin de mettre fin à la stigmatisation et la discrimination contre les populations clés.

Actualités

Communiqué

16th Nov 2022 by PILS

Communiqué

COVID19 et VIH: Communiqué

05th Jul 2022 by PILS

Communiqué

Hépatite C : Le traitement à Maurice

05th Jul 2022 by PILS

RESTEZ INFORMÉS

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Privé. Sécurisé. Sans spam.

Soutenez-nous !

La lutte contre le VIH continue ! Pour mener à bien ces objectifs, PILS a besoin de votre soutien.

Je fais un don

Grâce à votre générosité, PILS pourra mener des actions de prévention auprès des populations les plus touchées et assurer leur prise en charge à travers ses activités. Les dons sont gérés dans la plus stricte transparence.

Je deviens bénévole

Je deviens membre

Emploi et stage