logo sida infolowres
Home Sexualité Les garçons
Les garçons PDF Imprimer Envoyer

La puberté chez les garçons

La puberté, c’est le passage de l’enfance à l’adolescence. Elle correspond à d’importantes transformations physiques, psychologiques et émotionnelles qui vont permettre à une fille ou un garçon de procréer, d'aimer en dehors de sa famille et de prendre sa place d’adulte dans la société. La puberté chez le garçon débute en général entre 11 et 15 ans. À la puberté, le cerveau sécrète de nouvelles hormones qui circulent dans le sang et vont éveiller le fonctionnement des organes sexuels. Tout le corps subit des transformations :

• la peau devient moins lisse et des petits boutons d’acné apparaissent,

• un duvet de poils recouvre la lèvre supérieure puis pousse sur le menton jusqu’à se développer sur les joues (nécessitant les premiers rasages),

• les poils se développent sur les jambes et les bras, sur le pubis, et la musculature augmente,

avec la croissance du larynx et des cordes vocales, la voix va devenir de plus en plus grave,

• le pénis commence à se développer,

• les testicules deviennent plus gros et vont commencer à fabriquer des spermatozoïdes,

les bourses (scrotum) qui contiennent les testicules deviennent plus foncées,

• les premières éjaculations apparaissent. Toutes ces transformations donnent au corps une nouvelle énergie souvent difficile à contrôler car l’humeur aussi va changer. C’est souvent dur pour vous, mais aussi pour vos proches !!!

Pénis et érection

Le pénis permet d’uriner, de faire l’amour, de se reproduire et d’avoir du plaisir.

Au repos, le pénis de l’homme est mou, orienté vers le bas. En érection, le pénis durcit, devient plus long et plus large, s’écarte du corps et se dresse vers le haut. Quand ton pénis est en érection, tu as du mal à uriner parce qu’un muscle ferme la vessie. La forme d’un pénis en érection est variable. Pour la majorité des garçons, il est légèrement courbé, et peut pointer plus vers un côté. Les érections (bander) sont possibles à tout âge, y compris chez les bébés et chez les hommes âgés.

Est-ce un os ? Un muscle ? Est-ce que le pénis se remplit de sperme ? Non, il se remplit de sang. Il y a une sorte d’éponge à l’intérieur qui se gonfle de sang et se durcit dès qu’un homme est excité sexuellement ou automatiquement, comme le matin au réveil, par exemple. Il n’y a pas de muscles dans le pénis, c’est pourquoi tu ne peux guère le faire bouger. Les érections vont et viennent sans prévenir. Elles peuvent arriver d’un coup, parfois dans des situations gênantes. Elles peuvent disparaître aussi facilement.

Les érections peuvent être difficiles dans certaines circonstances (après une consommation excessive d’alcool, de drogue, quand on a peur de ne pas être à la hauteur, de jouir trop vite, de provoquer une grossesse…).

Quelle est la taille d’un sexe de garçon ?

La question de la taille de leur sexe préoccupe de nombreux garçons. Celle-ci est très variable. À 12 ans, au repos, le pénis mesure généralement 3 à 5 cm de long et moins de 8 cm en érection. À l’âge adulte, sa taille peut aller de 6 à 10 cm au repos et de 12 à 19 cm en érection. C’est à la fin de la puberté, vers 17-18 ans, que sa taille devient définitive. Pour avoir une idée de la taille réelle de son sexe, il vaut mieux le regarder dans une glace plutôt que de se pencher en avant. Mais la taille du sexe, ce n’est pas le plus important puisqu’elle est indépendante du plaisir qu’il peut procurer.

C’est quoi un phimosis ?

Lorsque la peau du prépuce est trop serrée, le garçon a du mal à dégager le gland du pénis (décalotter). Cela peut être douloureux lors des rapports sexuels ou au cours de la toilette. Le traitement peut consister en une petite intervention chirurgicale ou la circoncision.

C’est quoi la circoncision ?

La circoncision se pratique pour des raisons culturelles, religieuses, pour l’hygiène ou parfois en cas de phimosis. Elle consiste à retirer la totalité ou une partie du prépuce (peau recouvrant le gland du pénis). La circoncision n’a pas de rapport direct avec la capacité de donner ou de prendre du plaisir.

C’est quoi une cystite ?

À un moment ou à un autre de leur vie, beaucoup de femmes ont une cystite : une inflammation de la vessie ou de l’urètre. Tu as tout le temps envie d’aller aux toilettes, même quand ta vessie est vide. Cela peut venir de lésions lors de relations sexuelles, d’un flirt poussé, ou simplement de microbes passés de ton anus à l’urètre. C’est pourquoi tu dois toujours t’essuyer de l’avant vers l’arrière et boire au moins un litre d’eau par jour. Si tu penses avoir une cystite, va voir un médecin.

Comment se lave-t-on le sexe ?

Il est important de se laver le sexe à l’eau et au savon. Après avoir savonné le pénis et dégagé le gland du prépuce (ramener en arrière la peau qui recouvre le gland), il faut le savonner à sa base, là où s’accumulent des sécrétions blanchâtres dans lesquelles peuvent être présents de nombreux microbes. Il faut ensuite se rincer et se sécher soigneusement car les microbes se développent facilement sur la peau humide.


Qu’est ce que la masturbation ?

La masturbation, ce sont des caresses (souvent par va-et-vient, frottement, pression…) au niveau des parties génitales (pénis du garçon, vagin ou clitoris de la fille) qui procurent du plaisir ou un orgasme. La masturbation peut s’accompagner d’éjaculation chez le garçon à partir de la puberté et de sécrétions chez la fille. Les caresses sont souvent accompagnées d’images ou de scènes érotiques qui défilent dans la tête. Cette pratique sexuelle solitaire ou en couple est assez fréquente et peut contribuer à l’apprentissage du plaisir. À l’âge de 18 ans, 93 % des garçons et 45 % des filles déclarent s’être déjà masturbés.

C’est quoi les éjaculations nocturnes ?

Le garçon, au moment de la puberté, peut trouver des taches humides sur ses draps, sur son pyjama ou son caleçon, au réveil. Lors de l’excitation provoquée par un rêve, érotique ou non, un peu de lubrifiant naturel (le liquide séminal) peut avoir humidifié l’extrémité de son sexe. Parfois, c’est une éjaculation (émission de sperme) nocturne occasionnée par des rêves érotiques, dont on se souvient rarement au réveil.

Pourquoi les garçons bandent-ils le matin ?

Bander (ou avoir une érection), c’est lorsque le pénis du garçon devient dur, raide, car il se remplit de sang comme une éponge. Cela peut arriver à n’importe quel âge (même chez les bébés !). Les érections involontaires ou automatiques sont naturelles et peuvent se produire toute la vie chez un homme en bonne santé. En dormant, on passe par différentes phases de sommeil pendant lesquelles l’activité mentale peut être très intense... Cela peut occasionner des érections nocturnes. Les rêves érotiques peuvent aussi provoquer une érection.

Qu’est ce que les zones érogènes ?

Toutes les parties du corps peuvent être sources de plaisir (érogènes) lorsqu’elles sont caressées. Parmi les plus sensibles, il y a bien sûr les parties génitales et beaucoup d’autres endroits à découvrir sur son propre corps comme sur celui de son ou de sa partenaire. Il ne faut pas hésiter à guider l’autre dans cette recherche de sensibilité, variable pour chacun de nous.

Comment savoir si une fille ou un garçon a du désir sexuel ?

L’expression du visage, le regard, l’attitude sont les premiers signes évocateurs du désir. Physiologiquement, si une fille ou un garçon a un désir sexuel intense, le plus souvent, sa respiration et le rythme de son cœur s’accélèrent, elle ou il peut rougir, être en sueur, la pointe de ses seins peut durcir. Chez la fille, au niveau de la vulve, le clitoris se raidit (c’est une forme d’érection), les lèvres gonflent et le vagin se dilate, un lubrifiant naturel va progressivement tapisser l’intérieur du sexe (les sécrétions vaginales), ce qui facilitera la pénétration. Certains appellent cela “mouiller”. Chez le garçon, au niveau génital, la verge se raidit et s’allonge, le gland se décalotte et rougit, cela s’appelle bander. Du liquide séminal peut apparaître au bout du sexe.

Qu’est ce qu’un orgasme ?

Un orgasme, c’est une sensation de plaisir très intense pouvant se produire au cours d’un rapport sexuel ou d’une masturbation, chez la fille comme chez le garçon. Cela n’arrive pas lors de toutes les relations sexuelles, ce qui n’empêche pas pour autant les partenaires de partager du plaisir. En général, au moment de l’orgasme, la respiration et le coeur s’accélèrent, les muscles de la zone génitale se contractent. Chez la fille, l’orgasme se manifeste par une dilatation des organes génitaux. Chez le garçon, il est souvent lié à l’éjaculation.

Comment fait-on l’Amour ?

Il y a de nombreuses façons de faire l’amour et à chacun de découvrir ce qui lui convient le mieux. Cela peut prendre la forme de nombreuses caresses sur tout le corps, de baisers tendres, de stimulations (du pénis, de la vulve, des petites et grandes lèvres) et parfois de pénétrations. L’important, c’est d’en avoir envie et de se sentir prêt. Les limites étant le désir, le respect de l’autre et… vos imaginations ! Faire l’amour, c’est souvent une façon d’exprimer à l’autre ses sentiments ; vous êtes attirés l’un par l’autre et décidés, quand vous serez prêts, à partager votre tendresse et votre corps.

Comment faire l’Amour sans pénétration ?

Il est possible de partager beaucoup de plaisir sans pratiquer de pénétrations. Par exemple, par des caresses au niveau des principales zones érogènes ou sur tout le corps. Des frottements contre le pubis, entre les cuisses ou les seins d’une fille peuvent apporter du plaisir. Pour les filles, des caresses avec un doigt humide, la bouche ou la langue, au niveau de leur clitoris et sur l’ensemble de la vulve peuvent leur procurer un orgasme. On peut caresser le pénis du garçon avec la main, la langue ou la bouche (fellation). Une fille ou un garçon n'est pas toujours prêt(e) pour des pratiques sexuelles avec pénétration, pour des raisons morales, religieuses ou personnelles. Les caresses, la masturbation peuvent aussi être une façon de donner et de recevoir du plaisir.

Qu’est-ce-que le plaisir sexuel ?

C’est se donner et donner du plaisir avec son corps, ses zones érogènes, ses organes génitaux, par des caresses, des baisers, des frottements, des pénétrations, etc. La sexualité est différente d’une personne à l’autre. Les besoins, les envies et les zones sensibles à l’excitation érotique ne sont pas les mêmes pour tous. Par exemple, beaucoup de filles disent qu’elles ont besoin de caresses, d’attentions et surtout de temps pour atteindre l’orgasme. Les garçons aussi ont besoin de tendresse et de caresses mais peut-être sont-ils moins habitués à le dire.

Qu’est-ce-que la frigidité ?

La frigidité, c’est ne pas ressentir de plaisir lors d’un acte sexuel. Ce terme s’applique essentiellement à la sexualité féminine. De nombreuses raisons peuvent expliquer cette situation comme des soucis ou une absence de sentiments ou de désir, mais, le plus souvent, la frigidité n’est pas définitive et les choses s’arrangent avec le temps, en en parlant (avec son ou sa partenaire par exemple ou d’autres personnes de confiance). Lors des premières expériences sexuelles, il peut arriver que les filles éprouvent peu ou pas de plaisir, mais ce n’est pas pour cela qu’elles sont frigides.

Qu’est-ce-que l’impuissance ?

L’impuissance, c’est l’impossibilité pour le garçon d’avoir une érection qui lui permette d’accomplir une pénétration. Cela peut n’être que passager et être lié à un manque de désir, à trop de désir, au stress. Il faudrait pouvoir en parler avec sa/son partenaire et/ou d’autres personnes de confiance.

Qu’est-ce-que l’éjaculation précoce ?

C’est éjaculer avant d’avoir pénétré sa (ou son) partenaire ou tout au début de la pénétration. Cela arrive souvent lors des premières relations ou lorsqu’on n’est pas très sûr de soi ou bien que l’on a du mal à se contrôler. Cela s’arrange avec le temps et avec l’aide de sa (ou son) partenaire. C’est bon d’en parler avec quelqu’un de confiance ou à un médecin.

Quel est l’âge moyen des premiers rapports sexuels ?

Il n’y a pas d’âge idéal pour avoir ses premiers rapports sexuels, chacun doit pouvoir ressentir quand il est prêt et surtout, quand le désir est partagé. À titre indicatif, l’âge moyen, à Maurice, des premiers rapports sexuels est autour de 16 ans.

Que dit la loi sur la sexualité ?

Notre corps nous appartient et, indépendamment des valeurs de chacun, la loi (le code pénal) interdit certains comportements. A Maurice, la loi permet aux plus de 17 ans d’avoir des rapports sexuels (hétérosexuels et/ou homosexuels), à condition qu’ils se pratiquent sans contrainte physique ou morale, et avec un partenaire autre qu’un adulte “ayant autorité” sur le jeune.

Certains comportements sont interdits, c’est important de le savoir :

  • les agressions sexuelles : ce sont toutes les atteintes sexuelles commises avec violence, contrainte, menace ou surprise, tous les actes impudiques autres que les pénétrations qui, elles, constituent le viol.
  • le viol est un crime, jugé en cour d’assise et puni de 20 ans de prison. Il s’agit de tout acte sexuel de quelque nature que ce soit, commis sur la personne d’autrui par violence, contrainte, menace ou surprise
  • La sodomie est condamnée par 5 ans de prison par la loi Mauricienne.

Sont par ailleurs interdits : l’accès aux revues ou films pornographiques, l’exhibition, le voyeurisme, le harcèlement et les mutilations sexuelles (comme l’excision). Si tu es (ou a été) victime ou témoin de certains propos ou actes qui t’ont choqué, il est très important d’en parler à un adulte de ta connaissance.

Qu’est ce qu’un pédophile ? Un pédophile, c’est un adulte (homme ou femme) qui est attiré sexuellement par des enfants. La loi interdit et condamne à une peine de prison toute personne majeure ayant des relations sexuelles avec un jeune de moins de 16 ans. Les conséquences psychologiques pour l’enfant peuvent être très graves, ce sont des faits dont il est important de parler si ils arrivent.

Qu’est ce que la pornographie ?

La pornographie, c’est la mise en scène de rapports sexuels avec un cadrage sur les organes génitaux dans le but d’exciter sexuellement le spectateur ou le lecteur. Les films et les revues pornographiques mettent souvent en scène des stéréotypes de domination sexuelle : des pénis surdimensionnés, des femmes soumises aux hommes, humiliées, méprisées… Les films pornographiques sont des fictions construites autour de la représentation machiste du plaisir de l’homme. Ces images ne correspondent pas à la réalité. Les cassettes et les revues pornographiques sont interdites par la loi à Maurice.